Orlando
Orlando
« Orlando » est un roman qui se situe en marge de l’évolution littéraire de V. Woolf. Il ne s’agit pas, comme dans ” Mrs Dalloway ”, ” Les Vagues ”, ou ” La promenade au phare ” de décrire à l

(Tête de Poupée pré-1930, poupée en résine, réveil ancien, pièces de réveils anciens et engrenages, résine polyester, fil de métal, patine acrylique.) 2009

- 750€ Disponible -

Mixed Media

Jeylina Ever

24210 Ajat - France
Dordogne

Site web
Contact
 
Code de sécurité à recopier

=>
Je situe mon travail dans une période post-apocalyptique où tout serait à redécouvrir, explorer, comprendre, Je le qualifie de post-romantique. J ’utilise uniquement des objets de récupération. Principalement des poupées anciennes pré-1930 qui font références aux jouets retrouvés après des bombardements, explosions, crash ou catastrophes naturelles. L ’être humain a disparu, l ’objet a survécu. J ’y associe des insectes, des graines végétales et/ou des mécanismes de réveils usagés symboles de travail, de pénibilité, de temps qui passe, d’irréversibilité. Je recycle chacun de mes propres rebuts dans l’œuvre suivante ou dans des réveils recomposés en petits mondes imaginaires. L’ensemble de mon travail est une entité évolutive et destinée à être transformée par la dispersion des objets qui la composent, par le temps et les bactéries. Je suis transsexuelle, confrontée moi-même aux problèmes d ’identité, Avec l ’ensemble de ce travail j ’essaie d ’atteindre l ’âme du spectateur, l ’obligeant à s’interroger sur lui-même, le ramenant à ses propres ambiguïtés, identitaires, philosophiques et morales, car il appartient à une humanité capable du meilleur comme du pire dont il est acteur. Donc victime, coupable ou complice?
Retour


 

  Galerie d'art contemporain, inscription gratuite